GPO

La Paran

30 200 St Michel d'Euzet

Tél 06 83 11 73 82

Pt. 06 81 36 81 71

Fax. 04 66 82 71 94

 

Communiqué 1er GOUVERNEMENT PROVISOIRE POUR LA REPUBLIQUE FEDERALE ET DEMOCRATIQUE DES PAYS D’OC

L'Occitan et son enseignement (sept 2007)

 

 

46 Ecoles Calandretas (Ecoles associatives occitanes) viennent d'ouvrir leurs portes pour cette année 2007-2008, soit environ 2.400 élèves. Elles n'étaient que 27 pour 1400 élèves en 1997. Des chiffres qui ont presque doublés en 10 ans. C'est bien sûr infime par rapport aux millions de jeunes occitans qui n'ont pas la chance d'être « Calandrons » et qui suivent l'enseignement public traditionnel. Si les Calandretas sont une réussite, c'est qu'elles répondent à un besoin et donc à une carence de l'enseignement français.

 

Le sort qui est fait aux langues régionales en France relève du génocide culturel. Elles sont oubliées au profit du seul apprentissage l'anglais. J'apprends que dans le département du Gard l'anglais fait son entrée dès le CE2 et parfois dès le CE1. Il est choisi par 95 % des élèves (Midi Libre du 4 septembre 2007) Nous n'avons rien contre l'apprentissage de la langue de Shakespeare, mais que nous prépare ce monopole de l'anglais ? Ne devrions-nous pas nous orienter au contraire vers un véritable multilinguisme où d'autres langues comme l'italien ou l'espagnol par exemple auraient leur place à côté de l'anglais.

 

L'apprentissage d'une langue étrangère est-il incompatible avec l'initiation à langue occitane support d'une culture de proximité ? Nos enfants y trouveraient racines, dignité et fierté de soi. Nous savons qu'un arbre ne donne de beaux fruits que s'il a de bonnes racines. Sans cela nous n'avons que culture hors sol et des fruits bien fades.

 

Pourquoi perpétuer indéfiniment l'école de Jules Ferry aujourd'hui dépassée ? A quand une décentralisation réelle de l'enseignement ouverte sur le monde qui nous entoure et qui place l'enfant dans son environnement linguistique naturel ?

 

 

Pour le 1er Gouvernement Provisoire pour la République Fédérale et Démocratique des Pays d’Oc,

Son Ministre de l'Education et de la culture

J. Ressaire.

Le 7 septembre 2007